Zéphyr – Olivia Sunway

Résumé :

Après avoir survécu à une violente agression lors de ses 15 ans, Melinda Violette, pensait ne plus jamais entendre parler de cette étrange marque qui se trouvait sur la main de son sauveur. Pourtant, 10 ans plus tard, lorsque son meilleur ami, Nathan, lui offre un pendentif en tout point identique à la cicatrice en forme de spirale de l’homme qui l’avait immanquablement sauvée de la mort, elle commence à se poser des questions sur lui.

Et quand le lendemain matin, elle se réveille invisible, elle s’empresse d’appeler Nathan à la rescousse. Comme ce dernier continue à nier toute implication dans ce qui lui arrive, elle est convaincue qu’il lui cache quelque chose. D’autant plus qu’il n’a pas l’air tellement surpris de la trouver dans cet état.

Avis :

Si vous aimez les romans où il y a un triangle amoureux vous allez être bien servit avec ce livre. Melinda se retrouve à devoir choisir entre deux êtres qui lui sont cher mais ne réussit malheureusement pas à prendre une décision. Pendant tout le roman, on peut voir comment elle réagit face à ce choix déchirant qu’elle devra faire.

Ce roman est aussi remplit de secret que l’on découvrira en même temps que le personnage principal. J’ai trouvé ce premier tome très introductif. Après avoir lu ce roman, je ne sais pas vraiment où tout cela va nous mener. à voir avec la suite mais personnellement j’aurais aimer avoir un peu plus de matière dans ce premier tome.

En ce qui à trait au personnage principale, je l’ai trouvé très énervante. De un parce qu’elle ne peux pas prendre une décision et fait marcher les deux garçons avec qui elle est amoureuse. Et de deux parce qu’elle a des réactions très bizarre selon mon avis par rapport à tout ce qui se passe à l’entour d’elle. J’ai vraiment eu l’impression qu’elle ne peut prendre une décision par elle-même et c’est quelque chose que je n’aime pas dans les romans. J’aime les personnages qui sont sur d’eux et qui savent ce qu’ils veulent.

Je dirais en gros que c’est un bon roman mais malheureusement pas un coup de coeur. Plusieurs fois je me suis mise à lever les yeux au ciel suite à un passage qui m’exaspérais. Mais si vous aimé le genre fantasy et bit-lit foncez car je pense vraiment que ce livre pourra vous plaire!

Je donne la note de 3/5 à ce roman.

La start-up story de Julie – Audrey Jayet-Laviolette

Résumé :

À 28 ans, Julie s’ennuie à mourir dans son travail. Elle rêve d’un job où ses idées novatrices seraient enfin écoutées. Bien décidée à réussir, elle décroche un poste de chargée de communication dans une start-up : place aux projets excitants !

Si elle peut compter sur sa collègue Chloé pour la soutenir, il n’en est pas de même avec Sophie-la-Mégère, prête à tout pour réussir…

Entre succès, déceptions, coups bas et espoirs, Julie va vivre une « start-up story » qui lui réservera bien des surprises !

Avis :

La start-up de Julie a été pour moi un gros coup de cœur. J’ai apprécié ma lecture de début à la fin. L’écriture est fluide et l’histoire se lit rapidement. Bien que le livre soit assez court, tous les éléments essentiels à la réussite du roman sont présents. J’ai trouvé le roman humoristique et parfait pour lire durant l’été. Il donne certainement des «vibes» de livres à lire en vacances.

Julie est une femme courageuse et fonceuse. Elle n’a pas peur de l’inconnu et ne se laisse pas abattre facilement. Durant ma lecture, j’ai eu l ‘impression que je suivait l’histoire de ma meilleure amie. J’adore le personnage de Julie et je m’y suis particulièrement attaché. J’ai aussi aimé les autres personnages, ils sont très bien travaillés. 

J’ai beaucoup aimé découvrir l’auteure avec son tout premier roman. J’en aurais voulu encore plus! Elle à beaucoup de potentiel et il est certain que je vais lire ses prochaines parutions. De plus, elle est très gentille. Je n’ai eu que de bons échanges avec elle. Donc je ne peux que vous recommander vivement ce roman qui vous fera rire et passer un agréable moment auprès de Julie et ses collègues de la start-up.

Je donne la note de 5/5 à ce roman.

Le prix du pouvoir : Secrets – Carolina Grillo

Résumé :

Edwige avait une vie que l’on aurait pu décrire comme parfaite. Fille d’un brillant chirurgien et pupille de l’un des plus riches hommes d’affaires du monde, elle était la représentation du type de femme que tout le monde désirait aussi bien dans son lit que dans sa vie. Depuis son enfance, tout lui était servi sur un plateau, que ce soit l’argent, une place de choix dans les meilleures écoles privées, une garde-robe luxueuse ou un accès VIP dans les meilleures soirées de la ville.Mais était-ce vraiment une vie parfaite ?

Valentin, jeune étudiant en Histoire, fut obligé de déménager précipitamment dans l’un des quartiers les plus riches de la capitale, se retrouvant ainsi propulsé dans un univers auquel il n’était pas prédestiné.Quelles étaient les raisons qui l’avaient poussé à changer si brusquement de vie ?

À première vue, Edwige et Valentin n’avaient rien en commun, hormis ce bout de palier reliant leurs portes. Jusqu’à ce qu’un événement vienne bousculer leur réalité.

Avis :

Ce roman a été pour moi un bon premier tome. Il commence avec un prologue qui tient en haleine et on continu tout au long de notre lecture à vouloir en savoir plus. Le titre est très bien choisi, secrets. Ce roman contient tellement de secrets que l’on découvrira seulement à petite dose. Je suis quelqu’un d’impatient dans la vie et je n’ai pu que lire ce roman d’une traite! Je voulais les réponses à ces fameux secrets. Malheureusement ou heureusement, ils ne sont pas tous répondus donc cela signifie qu’il y aura un tome 2! J’espère avoir la chance de lire ce tome deux car j’ai besoin de ces réponses.

Je tiens à préciser que ce roman est une dark romance, donc cela ne conviendra pas à tous. Il existe un lien malsain entre Edwidge et Sebastien. Edwidge n’aime pas la situation dans laquelle est ce retrouve avec Sebastien mais parfois, elle se voit apprécier les quelques moments de tendresse et vient à oublier qui il est réellement. Personnellement, bien que je trouve cela inacceptable dans la vrai vie, j’ai trouvé que cela apportait énormément au roman et que c’est cet élément qui donne l’essence centrale du livre. Et j’aime les romans où tout n’est pas rose donc j’ai particulièrement apprécié celui-ci.

Un autre élément particulier que j’aime dans les romans est que les chapitres soient courts. J’ai été extrêmement bien servie avec Secrets car les chapitres sont d’une assez bonne longueur pour qu’on est le temps d’embarquer dans l’action et assez court pour ne pas qu’on s’ennuie. Une parfaite balance qui conviendra parfaitement à tout type de lecteur. De plus, la plume de l’autrice est très fluide et addictive donc que vous lisez rapidement ou lentement, vous ne vous ennuierez absolument jamais. Bref, c’est un roman qui je conseille à tous sauf aux âmes sensibles malheureusement.

Je donne la note de 4/5 à ce roman.

Léa, mon étoile filante – Bertrand Gimonet et Korrig’Anne

Résumé :

Ce matin, les parents de Théo rentrent à la maison sans Léa, sa soeur. Théo remarque qu’ils pleurent.

« Où est Léa? Pourquoi pleures-tu? ».

« Elle est partie vers les étoiles ».

« Partie vers les étoiles? Ça veux dire quoi? Elle revient quand? ».

Une histoire pleine d’émotions où nous allons voir vivre ces « paranges » à travers le regard du grand frère, Théo. Comment va-t-il réagir face à la perte de sa soeur? La vie reprendra-t-elle ses droits? Le bonheur est-il encore possible?

Avis :

J’aimerais commencer en parlant du thème principal de ce roman jeunesse qui est la perte d’un membre de la famille. Théo, un jeune de 7 ans se retrouve un matin face à la mort de sa jeune soeur. Un sujet très sensible qu’on aborde très peu dans les romans jeunesses. Ce sujet est apporté d’une manière extrêmement délicate et douce permettant aux enfants de bien comprendre de quoi il est question. De plus, à la fin du livre, il est possible de retrouver plus d’information sur la mort inattendu d’un nourrisson qui est très instructif pour les enfants ainsi que les parents.

Une phrase m’a particulièrement accrochée à la fin du roman et c’est quand l’auteur écrit « Ce livre est un message d’espoir à tous ces paranges. La vie continue et quel meilleur espoir pouvons nous donner à nos enfants en décidant de vivre et de ne pas nous laisser abattre. » J’ai trouvé ce passage très touchant et c’est vraiment ce que j’ai ressenti durant ma lecture. C’est un roman adapté aux jeunes entres 6 et 8 ans qui commence la lecture et je pense que ce roman leur fera vivre beaucoup d’émotions et les apportera à réfléchir sur la vie et la mort.

J’ai eu la chance de découvrir ce livre en forme physique et je dois dire que mon expérience de lecture a été clairement positive. Les pages sont d’une qualité exceptionnelle, elles sont épaisses et plastifiées, parfait pour que les plus jeunes aient une expérience de lecture complète sans abimer le livre. De plus, les illustrations sont tout simplement magnifiques. Elles permettent d’avoir une image sur les mots et j’ai trouvé qu’elles apportaient une profondeur à l’histoire.

Je recommande vivement ce roman à tous et chacun. C’est particulièrement le genre de roman qui devrait se retrouver sur votre bibliothèque. Bien que c’est un roman jeunesse, il convient très bien aux adultes, par exemple aux jeunes mamans en devenir et aussi à ceux qui ont perdu un être cher. Alors n’hésitez pas une seconde à vous lancer dans l’histoire de Théo et de sa petite famille.

Je donne la note de 5/5 à ce roman jeunesse.

Nino fait la grimace – Valentin Delbreil

Résumé :

Nino est un petit dinosaure un peu coquin. Aujourd’hui, Nino a prévu un bel exercice : faire la grimace ! Seulement, il a de la concurrence…

Avis :

Ce petit album est conseillé à partir de 3 ans. Comme dirait l’auteur, il y a deux types de lecteur, ceux qui regardent les images ou ceux qui apprennent à lire ou lisent pour les plus petit.

j’ai vraiment trouvé cet album plus humoristique que les autres. On suit Nino qui essaie de faire rire ses amis et c’est trop mignon. Je visualise déjà les enfants en train d’essayer de reproduire ce que Nino fait dans l’album et ça me donne le sourire.

Valentin est un très bon illustrateur et je suis toujours aussi fan de ses illustrations. Je conseille vivement tous ses livres jeunesses. On voit le travail acharné et minutieux dans tout ses albums. Et j’adore le fait qu’il incorpore les animaux d’un album antérieur à celui-ci. Les enfants auront du plaisir à retrouver leur personnages favoris dans différentes histoires.

je donne un 5/5 à cet album.

Dernière descendante – L.F. Kebder

Résumé :

Si l’absence d’un être cher suffisait pour vous faire basculer du côté obscur …

Cloé, frappée d’amnésie, se réveille dans un jardin délabré à Lokyaru. Elle va tenter de reconstituer le puzzle de sa vie avec l’aide de Lydie, une passionnée des légendes fantastiques et de Lucas, un blond ténébreux. Mais la famille de ce dernier cache de lourds secrets qui pourraient nuire à l’équilibre de la terre. 
Au fur et à mesure, elle fait des rencontres, qui scelleront son sort et découvre son appartenance à un univers extraordinaire, peuplé de sorciers et de mystérieuses créatures. 

Débute alors, pour Cloé, une poursuite de la vérité, marquée de révélations sur son passé, sur la source de ses dons et sur l’avenir de la magie.

Avis :

Dernière descendante est l’histoire d’une jeune fille du nom de Cloé. Tout commence lorsqu’elle se réveille en pleine forêt et ne se souvient de rien. À partir de là, elle devra trouver à qui elle peux ou ne pas faire confiance. J’ai aimé le personnage de Cloé. Certes naïve, c’est une jeune fille forte et autoritaire. Elle vivra beaucoup d’aventure mais ne se découragera jamais.

j’ai aimé l’écriture de l’autrice en général. Il est facile de suivre dans l’histoire et de comprendre tous les évènements qui se produisent. Je classerais ce roman dans la catégorie jeunesse/fantastique. J’ai toujours adoré les romans qui parle de sorcières, je m’attendais donc à apprécier celui-ci. C’est le premier livre de l’autrice et pour cela, je lui lève mon chapeau. Cependant, j’ai trouvé que beaucoup de personnages venaient s’ajouter à la toute fin et je ne comprenais pas vraiment qui était qui ce qui m’a un peu dérangé.

Un aspect que j’ai moins apprécié dans ce roman est la romance entre Cloé et Lucas. Je les trouve très superficiels et je n’aime pas comment ils interagissent entre-eux. Je n’ai pas eu l’impression de voir l’évolution de leur sentiments. Je tournais les pages et tout d’un coup Lucas était devenu l’amour de sa vie et elle ne pouvait vivre sans lui… Bref, c’est un aspect que j’ai moins aimé. Les personnages de Cloé et Lucas auraient pu être meilleurs amis et cela aurait tout aussi bien fonctionné avec l’histoire.

Finalement, j’ai trouvé que ce roman ce lisait très rapidement. Je ne voyais tout simplement pas les pages défiler. J’aurais cependant aimé une fin un peu plus développée. Ça finit très abruptement et j’ai eu l’impression que le livre n’était pas terminé et qu’il me manquait un chapitre ou deux. La fin laisse beaucoup de questions en suspend. Je comprend que c’est le premier roman et qu’il y aura une suite mais j’aurais aimé que cette fin contienne un peu de réponse à mes questions.

Ça été pour moi une bonne lecture mais sans plus c’est pourquoi je donne la note de 3,5/5.

Lila et Margaux se déguisent – Valentin Delbreil

Résumé :

Lila et Margaux sont copines d’école. Aujourd’hui est un grand jour. Elles se préparent pour la Journée du déguisement. Cette année, Lila a réservé une surprise à Margaux. Elle espère bien que cela lui plaira et surtout, qu’elle s’amusera !

Avis :

Les livres de Valentin font certainement partie de mes livres pour enfant préférés. Les illustrations présente dans ses romans sont très accrocheuses et pleines de couleur qui feront accrocher l’oeil au tout petit. Et ce qui est encore plus génial, c’est qu’il est lui-même l’illustrateur de ses romans jeunesses.

Ce que j’aime dans les romans de Valentin est qu’il y a une bonne histoire et qu’à la fin, il y a toujours une petite morale qui sera très facile à comprendre pour les enfant. J’aime beaucoup ce genre d’histoire où à la fin, il y a une morale. Ce n’est pas une histoire où la fin ne mène à rien, si je peux dire ça comme cela.

Imaginez-vous, à mon âge (21 ans) j’aime et j’apprécie ces petits romans. Je trouve les images magnifique et je suis très reconnaissante d’avoir la chance de les découvrir. Et un petit plus, j’ai de très bon échange avec Valentin et il est très sympathique. En bref, je recommande vivement les histoires de Valentin Delbreil à ceux et celles qui ont des enfants et qui souhaite leur faire découvrir la lecture.

Un gros 5/5 pour moi. il me tarde de découvrir son prochain livre «Nino fait la grimace».

Il était une fois Wanda – Alan Alfredo Geday

Résumé :

Wanda regarde sa bague de fiançailles. Elle observe les éclats de diamant se réfléchir sur la fenêtre du train. Elle est magnifique. Après Boris, c’est ce qu’elle détient de plus précieux. Elle a tout fait pour la sauver des révoltes bolchéviques.

Le jour où ils avaient pillé leur appartement de Saint-Pétersbourg, elle avait glissé la bague d’Igor dans son corsage. Au moins, elle était certaine que les émeutiers ne l’emporteraient pas sans elle.

Elle réfléchit. Ce train est son destin. Elle a l’impression d’avoir déjà vécu ce moment, comme un rêve qu’elle réalise. Ce paysage qui défile, elle l’a déjà vu. Cette langue française des voyageurs, elle l’a déjà entendue, et elle la parle et la comprend depuis ses années à Lausanne.

Ce réconfort qu’elle espère trouver en France, elle l’a déjà ressenti. Comme si tout avait été écrit. Serait-ce le début d’une vie nouvelle ?

Avis :

Ce roman fut pour moi une très belle découverte. La plume de l’auteur est très captivante. J’ai eu beaucoup de difficulté à m’arrêter avant la fin de ma lecture. Dans ce roman, on suit l’histoire de Wanda, une jeune russe qui se retrouve enceinte et marié assez jeune. Après que les russes aient pillés sont appartement et emprisonné son mari, elle se voit quitter son pays pour se diriger vers la France, plus précisément à Paris. C’est alors là que son destin va changer. Plus le temps avance et plus elle se découvrira en temps que femme mais surtout en temps qu’artiste. Elle passera alors d’une jeune pauvre à l’une des femmes les plus prestigieuses et appréciées de Paris.

Le point qui m’a le plus touché dans ce roman est sans aucun doute l’évolution de la femme. Wanda est au départ, une fille fragile et peu sûr d’elle qui se transformera au fil des pages en une femme forte qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. J’ai vraiment adoré voir son évolution, voir comment elle s’attache à ses rêves et comment elle réussira à les réaliser.

En ce qui à trait à la plume de l’auteur, je l’ai trouvé tout simplement magnifique. C’était très fluide à lire et j’avais l’impression de vivre l’histoire avec les personnages. J’ai aussi beaucoup aimé me retrouver dans ce Paris de 1920. Alan Alfredo Geday est sans aucun doute un très bon écrivain et je suis ravie d’avoir eu la chance de le lire.

En bref, ce fut un excellent roman que je recommande à tous et chacun. J’aurais apprécié qu’il soit un peu plus long mais comme ont dit, toute bonne chose à une fin. J’ai aimé découvrir cet auteur et il me tarde de lire un autre de ses romans.

Je donne la note de 5/5 à ce roman

Méandres – Antoine Delouhans

Résumé :

Alors qu’un mystérieux meurtrier fait son apparition à Soulless City, l’Inspecteur Eliana Sanchez est chargée de démêler cette affaire. Une enquête qui la mettra face aux ,méandres de son esprit, dont les souvenirs effacés refont peu à peu surface.

Avis :

J’aime beaucoup le style d’écriture d’Antoine Delouhans. J’ai eu la chance de lire plusieurs de ses romans et je dois dire qu’il a un style d’écriture bien à lui. Chacun de ses romans nous transporte dans un univers complexe mais pas si différent du notre. Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du tome 4 de la série des Affres, Méandres.

Encore une fois, il a su ce démarquer avec un roman qui nous pousse à penser plus loin, à lire entre les lignes. Bien que ça soit un tome 4, j’ai trouvé que le style était différent des autres tomes. On se retrouve ici au coeur d’une enquête policière un peu étrange. Où l’on croit comprendre que l’inspecteur ne se souvient pas vraiment de sa «vie» en quelque sorte.

Ce que je trouve incroyable à chaque fois avec ses romans est qu’il sont assez courts. Environ d’une centaine de pages chaque, l’auteur réussi à mettre beaucoup d’éléments pour former un tout extrêmement complet et sans zone grise. Et pour ma part, comme il ne contient pas trop de page, j’aime me plonger entièrement dans le roman et le lire d’une traite. Je sais d’avance que je ne serais pas déçu et que cela va être une bonne lecture.

En ce qui à trait à l’histoire, elle se déroule sur une courte période de temps. J’ai trouvé que cet aspect dans le roman m’avais permis de rester captivé pendant ma lecture. Je voulais aussi faire un clin d’oeil au personnage principal qui est l’inspecteur Sanchez. Je l’ai trouvé très courageuse. C’est vraiment le genre de personnage que j’aime dans les romans. Elle n’a pas sa langue dans sa poche et n’a pas peur de dire ce qu’elle pense. Finalement, j’ai beaucoup aimé l’idée générale de l’enquête.

La fin est toujours ce que je préfère dans cette série de roman. J’ai réussis à être surprise à chaque fois même si je suis en connaissance de ce qui risque d’arriver. En bref, je recommande vivement cette série de romans. Ils sont très originaux et nous amène une réflexion censé de la réalité actuelle et de notre futur pas si lointain.

Je donne la note de 5/5 à ce roman.

L’IndéPanda

Résumé :

Quatre ans et un dixième numéro plus tard, toute l’équipe de L’Indé Panda tient une fois de plus à vous remercier pour les nombreux téléchargements de notre magazine, pour les avis et autre petits mots glissés à l’oreille de votre voisin, ce fameux bouche-à-oreille qui nous permet d’élargir toujours plus notre lectorat et ainsi, de faire connaître les auteurs et autrices autoédités !

L’Indé Panda est un magazine numérique gratuit permettant la promotion d’auteurs indépendants et du monde de l’autoédition. Ce dixième numéro vous propose ainsi sept nouvelles rigoureusement sélectionnées par notre comité de lecture, suite à un appel à textes.

Le Kroc – Anthony Lamacchia (fantastique)
Crépuscule boréal – Claude Chervet (dystopie)
Passage – Sam Kolchak (dystopie)
La place est à prendre – Marie Hamel (historique)
Piersym – Meryma Haelstrome (fantasy)
Vue d’en haut – Ninou Cyrico (dystopie)
L’empire des ténèbres – Bertrand Peillard (contemporain)

Avis :

Dans ce recueil de nouvelle, il est possible de retrouver plusieurs style bien différent les uns des autres. On passe facilement du fantastique à la dystopie ou bien même de l’historique au contemporain. Je crois qu’il y en a pour tous les gouts. J’ai pour ma part eu deux coups de cœur au cours de ma lecture de ces nouvelles.

On retrouve dans ce recueil, 7 petites nouvelles toutes très intéressantes. Elles sont très bien construites et tous les éléments essentiels à une nouvelle y sont présents. Les caractéristiques que j’ai pu associer aux nouvelles est le peu de personnages que chacune contient. De plus, l’action se retrouve à être porté sur un seul et unique évènement. Et en ce qui a trait à la première nouvelle, la chute est très bien amenée, je ne m’y attendais pas.

Un autre aspect de ce recueil qui est très intéressant selon moi, est qu’à la fin de chaque nouvelle, on retrouve une note de l’auteur avec un de ses romans. Je trouve l’idée de l’IndéPanda géniale car il permet de nous faire découvrir des auteurs et de savoir lequel nous plait le plus selon leur style d’écriture.

J’ai passé un bon moment au cours de ma lecture et je le conseille vivement à eux et celles qui veulent découvrir de nouveaux auteurs. 

Je donne la note de 5/5 à ce recueil.