Méandres – Antoine Delouhans

Résumé :

Alors qu’un mystérieux meurtrier fait son apparition à Soulless City, l’Inspecteur Eliana Sanchez est chargée de démêler cette affaire. Une enquête qui la mettra face aux ,méandres de son esprit, dont les souvenirs effacés refont peu à peu surface.

Avis :

J’aime beaucoup le style d’écriture d’Antoine Delouhans. J’ai eu la chance de lire plusieurs de ses romans et je dois dire qu’il a un style d’écriture bien à lui. Chacun de ses romans nous transporte dans un univers complexe mais pas si différent du notre. Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du tome 4 de la série des Affres, Méandres.

Encore une fois, il a su ce démarquer avec un roman qui nous pousse à penser plus loin, à lire entre les lignes. Bien que ça soit un tome 4, j’ai trouvé que le style était différent des autres tomes. On se retrouve ici au coeur d’une enquête policière un peu étrange. Où l’on croit comprendre que l’inspecteur ne se souvient pas vraiment de sa «vie» en quelque sorte.

Ce que je trouve incroyable à chaque fois avec ses romans est qu’il sont assez courts. Environ d’une centaine de pages chaque, l’auteur réussi à mettre beaucoup d’éléments pour former un tout extrêmement complet et sans zone grise. Et pour ma part, comme il ne contient pas trop de page, j’aime me plonger entièrement dans le roman et le lire d’une traite. Je sais d’avance que je ne serais pas déçu et que cela va être une bonne lecture.

En ce qui à trait à l’histoire, elle se déroule sur une courte période de temps. J’ai trouvé que cet aspect dans le roman m’avais permis de rester captivé pendant ma lecture. Je voulais aussi faire un clin d’oeil au personnage principal qui est l’inspecteur Sanchez. Je l’ai trouvé très courageuse. C’est vraiment le genre de personnage que j’aime dans les romans. Elle n’a pas sa langue dans sa poche et n’a pas peur de dire ce qu’elle pense. Finalement, j’ai beaucoup aimé l’idée générale de l’enquête.

La fin est toujours ce que je préfère dans cette série de roman. J’ai réussis à être surprise à chaque fois même si je suis en connaissance de ce qui risque d’arriver. En bref, je recommande vivement cette série de romans. Ils sont très originaux et nous amène une réflexion censé de la réalité actuelle et de notre futur pas si lointain.

Je donne la note de 5/5 à ce roman.

L’IndéPanda

Résumé :

Quatre ans et un dixième numéro plus tard, toute l’équipe de L’Indé Panda tient une fois de plus à vous remercier pour les nombreux téléchargements de notre magazine, pour les avis et autre petits mots glissés à l’oreille de votre voisin, ce fameux bouche-à-oreille qui nous permet d’élargir toujours plus notre lectorat et ainsi, de faire connaître les auteurs et autrices autoédités !

L’Indé Panda est un magazine numérique gratuit permettant la promotion d’auteurs indépendants et du monde de l’autoédition. Ce dixième numéro vous propose ainsi sept nouvelles rigoureusement sélectionnées par notre comité de lecture, suite à un appel à textes.

Le Kroc – Anthony Lamacchia (fantastique)
Crépuscule boréal – Claude Chervet (dystopie)
Passage – Sam Kolchak (dystopie)
La place est à prendre – Marie Hamel (historique)
Piersym – Meryma Haelstrome (fantasy)
Vue d’en haut – Ninou Cyrico (dystopie)
L’empire des ténèbres – Bertrand Peillard (contemporain)

Avis :

Dans ce recueil de nouvelle, il est possible de retrouver plusieurs style bien différent les uns des autres. On passe facilement du fantastique à la dystopie ou bien même de l’historique au contemporain. Je crois qu’il y en a pour tous les gouts. J’ai pour ma part eu deux coups de cœur au cours de ma lecture de ces nouvelles.

On retrouve dans ce recueil, 7 petites nouvelles toutes très intéressantes. Elles sont très bien construites et tous les éléments essentiels à une nouvelle y sont présents. Les caractéristiques que j’ai pu associer aux nouvelles est le peu de personnages que chacune contient. De plus, l’action se retrouve à être porté sur un seul et unique évènement. Et en ce qui a trait à la première nouvelle, la chute est très bien amenée, je ne m’y attendais pas.

Un autre aspect de ce recueil qui est très intéressant selon moi, est qu’à la fin de chaque nouvelle, on retrouve une note de l’auteur avec un de ses romans. Je trouve l’idée de l’IndéPanda géniale car il permet de nous faire découvrir des auteurs et de savoir lequel nous plait le plus selon leur style d’écriture.

J’ai passé un bon moment au cours de ma lecture et je le conseille vivement à eux et celles qui veulent découvrir de nouveaux auteurs. 

Je donne la note de 5/5 à ce recueil.

Un temps de chien – Cyrille Audebert

Résumé :

Au cœur d’étranges évènements, les lieutenants Margot Baudor et Octave Billy enquêtent sur des cadavres horriblement mutilés. L’assassin est-il un dangereux psychopathe ou un animal de légende comme certains détails tendent à le prouver ?

Entre mythologies celtes, crimes rituels et chasse à l’homme, une plongée dans un incroyable univers.

« Un Temps de Chien » est la suite de « L’Évangile selon Jacques Lucas ».

Avis :

J’ai trouvé l’idée principale assez intéressante. Le fait d’y avoir des créatures mythiques reliées à une enquête policière, je veux dire, on n’en voit pas souvent. Je pense que je m’étais fait beaucoup d’attente envers ce roman. c’est pourquoi je crois que ce dernier n’a pas été un coup de coeur pour moi. Ça quand même été une bonne lecture, je ne me suis pas ennuyé.

J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de personnages dans cet histoire. J’ai parfois eu de la difficulté à me retrouver dans les divers personnages. D’autant plus que aucun ne m’a personnellement touché. Je n’ai pu me retrouver dans aucun des personnages et aucun d’entre-eux ne m’a fait ni chaud ni froid.

Ce roman est un genre policier et fantastique. Deux genre de lecture bien distinctes mais que j’apprécie tout de même. Je dois dire que l’auteur s’y est pris avec brio. Il y a une bonne touche des deux et il y a réussi à faire un bon mélange des deux genres qui fait que notre lecture reste captivante du début à la fin. De plus, les chapitres sont assez court, un énorme point positif pour ce roman. On reste dans l’action et on a toujours envie de continuer notre lecture.

Je recommande ce roman à ceux qui aime les histoire de meurtre. c’est une histoire pas comme les autres et je suis certaine qu’elle réussira à faire retrousser le poil de vos bras.

Je donne la note de 3,5/5 à ce roman.

Instincts – Antoine Delouhans

Résumé :

Léa se retrouve perdue dans la nature sauvage. Seule, elle doit apprendre à écouter et à ressentir la Terre-Mère pour survivre.

Après InLife et Murmures, Instincts vous embarque plus loin dans la quête de l’Équilibre.

Avis :

J’ai enchainé avec ce troisième tome de la série des Affres écrit par Antoine Delouhans. C’est une série de court roman que j’apprécie pour différentes raisons. Premièrement, dans chacun de ses romans, l’auteur nous amène à réfléchir à la conception de l’être humain et de l’espace qui nous entoure. Deuxièmement, Le tout se passe dans un univers très semblable au notre ce qui nous fait jongler avec la réalité actuelle. Finalement, le style d’écriture est très beau. C’est très fluide et les phrases sont bien construites.

L’auteur fait de très belle description dans son roman de plusieurs sujets qui sont difficile d’expliquer. Comme par exemple, il réussit à décrire l’être humain ainsi que l’âme d’une façon que je n’ai vue nul part ailleurs. Il décrit aussi comment l’être humain se voit dans la possibilité de se retrouver au source et de ne faire qu’un avec la nature.

Je vous laisse ici une très belle citation pour vous permettre de mieux comprendre. «Et c’est alors qu’elle prit la mesure de la bêtise de l’Homme. Non seulement nous avons oublié les fondements même de la Vie, mais aussi l’extraordinaire pouvoir de notre propre âme. … Nous ne prenons plus le temps de vraiment prendre la conscience de notre esprit, de ses méandres et de ses affres, Il n’y a qu’en prenant le temps de se sonder, de retrouver cette mémoire cachée, que nous pouvons comprendre ce qui nous entoure, et vivre en harmonie avec.»

Finalement, c’est un beau roman qui fait grandement réfléchir. Ça ce lit très rapidement et l’histoire est particulièrement originale. Je la recommande vivement à ceux et celles qui aiment les romans dystopiques et d’anticipation car ce roman est un très bon mélange de c’est deux styles.

Je donne la note de 5/5 à ce roman

Opération séduction à l’Otak café – Chani Brooks

Résumé :

Client charmant et colocataire sexy, sauf qu’il ne veut pas d’elle…

Fanny tient l’Otak’Kafé 🍥, un café-lecture dédié au manga, l’héritage de sa cousine. Grande romantique, Fanny se laisse facilement berner. Heureusement qu’elle peut compter sur ses fidèles clientes, pas pour l’aider dans sa comptabilité, mais pour conquérir le prince charmant. Elle est amoureuse en secret d’un de ses clients. Enfin, secret, toutes les filles de l’Otak’Kafé sont au courant !

Yannis, jeune homme charmeur, secret et un peu cynique, fait mine d’ignorer les tentatives de Fanny pour le séduire. Aussi, lorsqu’un soir, il échoue sur son canapé, elle décide de tout tenter pour le faire « atterrir » dans son lit. Mais les doux papillons devraient se méfier des princes qui brillent, car les ailes de l’amour sont fragiles…

Avis :

Je me suis encore une fois laissé emporter par la plume de Chani Brooks. Elle a un style d’écriture bien à elle qui fait que j’apprécie énormément ses romans. Elle a su, encore une fois, ce démarquer avec ce roman y mêlant romance et manga. N’étant pas une grande liseuse de manga, j’avais peur d’être un peu perdu lors de ma lecture mais grâce au note de bas de page que fournit l’auteure, j’ai été en mesure de bien m’y retrouver.

Quelque chose que j’ai adoré durant la lecture est qu’il est possible d’avoir le point de vue des deux personnages principaux. Ça nous permet plus facilement de comprendre tel ou tel comportement. Et que dire des personnages de cet histoire. Ils sont vraiment tous attachant et attendrissant à leur manière. Même en ce qui a trait à Yannis, un personnage à l’apparence dur et froid.

Les personnages principaux ont vécu une énorme évolution au fil des pages. Chacun vit un évènement qui leur permettront de bien se remettre en question et de pouvoir grandir à leur manière. Chani Brooks nous fait vivre plusieurs émotions et c’est exactement pour cela que j’aime particulièrement ses romans.

L’auteure nous surprend encore avec une scène bonus dans son roman. J’adore quand il y a des scènes bonus. Une scène dont il n’est pas nécéssaire pour le bon déroulement de l’histoire mais qui rajoute certainement du piquant et des scènes touchantes.

Je ne me lasserais jamais de lire ces romans. C’est une auteure que j’apprécie énormément et que je conseille vivement à tous et chacun. Que ce soit pour son style d’écriture ou ses références manga, Chani réussira à vous charmer, petits et grands.

Je donne la note de 5/5 à ce roman.

Quel été ! Christerdley Cadichon

Résumé :

Malgré les points de vue négatifs que porte sa mère sur son mauvais comportement à l’école, Orélie reste une fille qui adore s’amuser sans penser aux conséquences.

Rebelle et têtue, un malheureux incident se produit dans son école par sa faute, il a fallu que le directeur lui impose à elle et ses amies un camp de redressement qui vient gâcher tous ses projets pour l’été en guise de punition. En outre, une étrange menace pèse dans ce camp.

Elle décida alors de se laisser emporter par sa grande curiosité et mena son enquête. Mais aussi il y a ce garçon mystérieux comme lui seul ; auquel Orélie livre non seulement toute son attention mais aussi ses plus profondes sentiments.

Mais elle se rendit alors à l’évidence que sa grande curiosité et sa mauvaise habitude de n’en faire qu’à sa tête lui apporte que des ennuis.

Avis :

Premièrement, je dois dire que je suis fan de la couverture de ce roman. Même si je n’ai trouvé aucun lien entre celle-ci et le roman, je la trouve quand même très belle. En ce qui à trait au contenu du roman en tant que tel, c’est différent. J’ai trouvé l’idée générale originale mais j’ai trouvé cela mal exploité. C’est un roman très jeunesse avec une histoire assez superficielle.

Je m’explique, comme étant moi-même dans l’armée, j’ai disons-le un peu de connaissance à la matière. Alors voilà qu’Orélie et quelques filles de son école se retrouvent dans un camp de redressement pendant l’été. Rendu au camp, elles doivent faire plusieurs tâches et conséquences dû à leur décisions durant leur séjour. Plusieurs conséquences sont très extrêmes et je ne crois pas que cela arriverait dans la vraie vie à des jeunes filles de 15 ans. Je vous donne un petit exemple. Orélie se lève un matin et se voit dans l’obligation de faire plus de 400 push-up. En quelques minutes voilà qu’elle a terminé! Je vous mets au défi vous de faire 400 push-up en quelques minutes… Mission impossible.

Le vocabulaire utilisé dans cette histoire se retrouve à être un vocabulaire simple. Il n’y a pas de mot difficile et je crois que c’est parfait pour un roman jeunesse. Cependant, j’ai trouvé que plusieurs phrases étaient mal formulées. Je trouve cela dommage car l’histoire a beaucoup de potentiel, l’action y est présente ainsi qu’une petite dose de romance.

Malgré les incohérences que j’ai pu déceler, j’ai tout de même envie de dire que j’ai apprécié ma lecture. Le roman c’est lu très rapidement et quelqu’un de plus jeune ne connaissant pas du tout les centres de redressement n’arrivera pas à voir les incohérences. De plus, je me suis laissé surprendre par la fin. Je ne m’y attendais pas du tout.

Je donne la note de 3/5 à ce roman.

Murmures – Antoine Delouhans

Résumé :

James se remet difficilement de la perte de sa femme lorsqu’il rencontre Lea. Elle est fatiguee, bouleversee, et va l’entrainer dans sa remise en question du monde tel qu’ils le connaissent.

Avis :

L’auteur réussi à créé un univers bien à lui et c’est ce que j’apprécie le plus dans ces romans. C’est un roman que je qualifierais de réaliste et fantastique. La plume de l’auteur ma encore charmé. Il s’est lu très rapidement. Je vous conseille vivement de lire un de ses romans. À chaque fois, c’est une belle surprise pour moi et je ne suis jamais déçu.

Ce roman démontre un bel exemple de l’amour. Il y a beaucoup de morale sans qu’elles soient directes. J’ai bien aimé comment l’auteur a apporté cet aspect dans le roman. Encore une fois, c’est un roman qui peut vous faire prendre conscience de plusieurs aspects qui sont d’actualité. C’est un bon roman pour vous faire réfléchir.

Bien que ce roman soit le tome 2 de la série des Affres, j’ai trouvé qu’il pouvait tout aussi bien se lire sans nécessairement lire le premier. Le fait de ne pas lire le premier tome n’affectera pas votre compréhension de l’histoire.

Alors, petit conseil avant de vous lancer dans ce roman. Ne vous laissez pas berner par l’image que vous renvoie la société ainsi que le gouvernement, vous pourriez avoir de mauvaises surprises.

En plus, il sort demain le 6 août! un autre bonne raison de vous lancer dans sa lecture 😉

Je donne la note de 4,5/5 à ce roman.

 

L’interphone ne fonctionne toujours pas – Pierre-Etienne Bram

 

Résumé :

« Il n’y a pas de hasard, que des rendez-vous », me répétait Célia, la femme dont j’avais toujours rêvé. Un site de rencontres, quelques échanges et puis un premier e-mail : voilà comment elle était entrée dans ma vie. Son passé était compliqué, mon présent n’était pas simple et le hasard semblait prendre un malin plaisir à nous éloigner l’un de l’autre alors que nous n’aspirions qu’à une chose : nous voir enfin.

Cependant, au fil des semaines j’étais devenu, bien malgré moi, le héros romantique d’une histoire qui ne parvenait pas à s’écrire, une histoire à laquelle je croyais plus que tout sans tenir compte des railleries et des mises en garde de mes proches.
Pourtant…

Avis :

C’est un roman qui m’a réellement touché. Il m’a touché par son authenticité. C’est un roman inspiré d’une histoire vrai. J’ai eu la chance de lire ce roman et j’ai totalement accroché à cette histoire. Dès que j’avais un moment disponible, je me replongeais dans ma lecture. C’est un véritable «page turner». C’est une histoire très touchante et qui arrive malheureusement à plus de personne que l’on pense.

Comme c’est un roman autobiographique qui parle d’un rencontre sur internet et que l’auteur c’est inspiré de sa propre expérience, j’ai trouvé que cela apportait une plus grande profondeur à l’histoire. J’ai été capable de me mettre à la place du personnage principal et de ressentir les émotions que ce dernier ressentait.  Je me suis même surprise à me retrouver dans le personnage.

L’auteur a une très belle plume. Il est souvent difficile de faire accrocher un lecteur et de réussir à lui faire ressentir plusieurs émotions de la sorte. Mais Pierre-Etienne Bram réussi avec brio. J’espère avoir la chance de pouvoir lire un autre de ses romans.

C’est un roman qui aurait pu avoir différente fin. Au départ, je me faisais plein d’idées sur comment cela allait ce terminer mais j’ai décidé de me laisser surprendre et c’est réussi. Bien que j’avais plusieurs pistes en tête, je ne m’étais certainement pas attendu à celle-là. En bref, ce roman à été pour moi un énorme coup de coeur que je recommande à tous et chacun.

Je donne la note de 5/5 à ce roman.

Margot des pleines lunes – Bruant d’Amelval

Résumé :

Margot a dix-sept ans et des airs d’héroïne romantique. Elle rêve d’un destin d’artiste, loin du Coteau où elle mène une existence compliquée. Un secret la contraint en effet à la solitude, une différence que nul ne pourrait comprendre : les nuits de pleine lune, elle quitte son corps pour celui d’une biche blanche. Les chasseurs de la région sont en émoi et l’un d’eux se montre particulièrement insistant. Personne à qui se confier, pas même Renaud, son frère aîné et tant aimé ! D’ailleurs, que pourrait-il, lui qui est plongé dans les doutes existentiels depuis son retour au Coteau ? L’étau se resserre chaque jour un peu plus autour de Margot. Les ombres se multiplient dans son sillage. Et c’est l’histoire familiale entière qui se révèle à elle dans la tourmente de son présent…

Un récit haletant et subtilement fantastique, qui explore les thèmes de l’identité et de la liberté. Évoquant la précarité des liens entre frères et sœurs à l’adolescence, il offre le portrait d’une jeune femme combative face à la fatalité, et celui d’un jeune homme bouleversé, tous deux à un tournant de leur existence.

Avis :

Je suis malheureusement mitigé à la suite de ma lecture de ce roman. Bien que l’histoire en elle-même soit très intéressante, j’ai trouvé qu’il manquait un peu de profondeur. Le roman en soit est assez court, quelques centaines de pages seulement. Je crois que j’aurais préféré un roman un peu plus long avec un peu plus de détails et d’action. Je prends cependant en compte que c’est un roman adressé à un public plus jeune.

J’ai cependant bien aimé la plume de l’auteur. Elle est très fluide et l’histoire c’est lu très rapidement. De plus les chapitres sont courts donc cela facilite la lecture. J’aimerais toutefois lire un autre roman de cet auteur pour avoir un autre avis personnel envers celui-ci. Il a de bonnes idées et je crois que son histoire a beaucoup de potentiel.

En ce qui à trait aux personnages, j’ai trouvé qu’on ne les connais pas assez. Oui, par moment, on voit des images de leur passé respectif mais je n’ai pas trouvé que cela était assez pour que je puisse m’attacher à eux. De plus, la personnage principale vivra une «histoire d’amour» en surface. Je pense cependant que plusieurs jeunes filles pourront se retrouver dans cette histoire d’amour. Pour ma part, j’ai trouvé cela très dommage de ne pas en savoir plus sur cette histoire d’amour.

Finalement, c’est vraiment un livre jeunesse. Probablement que si je l’avais lu quelques années plus tôt, je l’aurais plus apprécié. Il vise clairement un jeune public et il a bien réussi cet objectif. Je classerais ce roman dans «les romans à lire à son enfant avant de dormir». En bref, ce n’est pas un mauvais roman, seulement que ce n’est pas une histoire assez approfondie.

Je donne la note de 3/5 à ce roman.

Les demoiselles – Anne-Gaëlle Huon

Résumé :

« Il n’y a que trois règles ici, Rosa. La première : ne jamais tomber amoureuse. La deuxième : ne jamais voler l’homme d’une autre. La dernière : ne boire que du champagne millésimé. »

Seule l’une de ces trois règles sera respectée.

J’avais quinze ans quand j’ai pris la route ce matin-là, et une seule idée en tête : rejoindre le Pays Basque, devenir couseuse d’espadrilles, et échapper à mon destin. Jusqu’à ce que je rencontre les Demoiselles. Des femmes fantasques et mystérieuses vivant au milieu des livres, des jarretières et des coupes de champagne. Qui étaient-elles ? Quel secret cachaient-elles ? Libres et incandescentes, accompagnées d’un majordome plus grand qu’une cathédrale, d’un chauffeur louche et d’un perroquet grivois, les Demoiselles n’auraient jamais dû croiser ma route. Pourtant, ces femmes ont changé ma vie.

Avis :

J’ai eu l’énorme chance de pouvoir lire ce très beau roman. Je remercie d’ailleurs encore une fois l’auteure pour son envoie. Ce roman sort vraiment de l’ordinaire. On parle ici d’un sujet très peu abordé, les usines de chaussures. De plus, c’est un style de roman que je n’ai pas du tout l’habitude de lire. Ce qui ma fait sortir de ma zone de confort mais je le ne regrette pas du tout. J’ai passé un bon moment avec les demoiselles. Elles m’ont parfois fait rire, parfois fait pleurer.

C’est un roman avec incroyablement de contenu intéressant. Ce roman relate beaucoup de fait historique sans nécessairement que cela soit en premier plan. Ce que j’ai trouvé très intéressant et aussi très bien amenée par l’auteure. Elle fait aussi un petit clin d’oeil à quelques personnages connus tel que Charlie Chaplin.

Un autre aspect que j’ai particulièrement apprécié, est que le roman est basé sur toute une vie. On suit la vie complète de Rosa et les demoiselles tout au long du roman. J’ai trouvé cela très bien et c’est souvent rare dans les romans. Donc cela ne nous laisse aucune question sur certains personnages et aucune zone d’ombre. C’est vraiment un roman très touchant. Il est possible de voir les bons tout comme les mauvais côtés de tous et chacun. Cela nous démontre bien que tout n’est pas rose dans la vie.

Finalement, c’est un roman qui m’a fait passer un très bon moment. La plume de l’auteure est très belle et j’ai bien hâte de pouvoir la découvrir avec ses autres roman. Je le recommande vraiment à tous et chacun. Il vaut la peine d’être lu.