Inlife – Antoine Delouhans

Résumé :

Le Commandeur Jewel est appelé sur une scène de crime, dans la cité de Furia, bâtie sur les ruines de l’ancienne Paris.

Rien ne le prédestinait à faire cette rencontre aussi étonnante qu’inattendue, qui va le plonger au coeur d’un complot, bouleversant sa vision du monde et de lui-même.

Avis :

Connaissez-vous la série «Black mirror» sur Netflix? Ce roman m’a étrangement fait penser à cette série. On se retrouve en l’an 3334 où le gouvernement contrôle la population à partir du système Inlife. Inlife, c’est une nouvelle technologie, chaque personne dispose de sa «vie». Celle-ci doit être rechargé et tout le monde ce doit l’avoir sur lui en tout temps sinon, c’est la mort. Mais à l’heure où le gouvernement est corrompu, comment démêler le vrai du faux?

Ce roman est l’un des plus addictif que j’ai jamais lu. Dès les toutes premières pages, on rentre en plein coeur de l’action. Secret et complot sont au rendez-vous. Deux ingrédients parfait pour un roman de ce genre. Il entre très bien dans la catégorie science-fiction, thriller et fantastique. L’auteur a une très belle plume et je me suis laissée emporter dans cette effroyable histoire qu’est Inlife.

Je me suis agréablement fait surprendre par la fin de ce livre. Je ne m’y attendais pas du tout. Un petit conseil, assurez-vous d’avoir la suite à porter de main lors de votre lecture. Ce livre est simplement captivant et très original. Il mérite amplement d’être connue de tous et chacun.

Ce roman est définitivement un coup de coeur. Il à tous les éléments, selon moi, pour être un bon roman. Je le recommande à ceux et celle qui aime le genre post-apocalyptique. Ce roman est fait pour vous.

Je donne la note de 5/5 à ce roman.

 

Abracadabri, abracalphabet! – Laura Joansen

Résumé :

Alex est curieux et pose plein de questions, sur tout, tout le temps. Papa, lui, est bavard. Il aime titiller cette curiosité et cet empressement d’apprendre propres à l’enfance.

Dans cette première aventure, Alex a besoin d’en savoir plus sur les signes qu’il voit sur les pages des livres. Alors, après avoir prononcé une formule magique, ils découvrent ensemble une fête qui bat son plein : des arlequins, des acrobates, des funambules pirouettent sous une pluie de confettis.

C’est dans ce décor imaginaire que Papa initie Alex aux lettres et mots et éveille sa conscience phonologique.

Avis :

Abracadabri, abracalphabet est un premier tome pour les enfants traitant des lettres. J’ai trouvé l’idée d’incorporé des mots ayant des lettres précises intéressante. Comme par exemple prendre plusieurs mots commençant par la lettre A permet de bien faire apprendre à l’enfant la lettre A, ainsi de suite.

J’ai été charmé par les merveilleuses illustrations représentées dans ce petit livre. Je crois que ces illustrations permettront aux enfants d’égayer leur sens et d’accrocher encore plus dans l’histoire.

C’est un roman pour les jeunes à partir de 4 ans. Donc je le recommanderais principalement aux parents cherchant une lecture pour l’heure du dodo. Étant une série de romans sur plusieurs tomes, je trouve intéressant d’avoir une série comme cela à la maison pour les plus jeunes. Je remercie énormément l’auteure pour l’envoie de son livre.

Je donne la note de 5/5 à ce roman.

Le spectateur – Virginie Vanos

Résumé :

Axel, un jeune psychiatre un peu snob et fort solitaire, se retrouve confronté à Alexandra, une reporter aussi mystérieuse qu’ambiguë.

Tour à tour agacé, désarçonné, intrigué par la jeune femme, il finira par en tomber violemment amoureux, jusqu’à l’obsession, jusqu’à la folie..

Avis :

Aimant d’amour les romans de Virginie Vanos, je savais qu’en me plongeant dans ce roman celui-ci allait être un coup de coeur. Encore une fois, je me suis laissée charmer par son écriture et son talent d’auteure. Virginie va où peu de personne sont aller. Elle réussit toujours à apporter un petit plus à ses romans ce que pour ma part j’apprécie grandement.

Dans ce roman, on voit l’amour sous une forme dont nous n’avons pas trop l’habitude de voir. L’histoire sera racontée avec comme personnage principal Axel, un homme. Il arrive souvent que l’on ait la vision de l’homme accompagné de celui de la femme mais dans ce roman ce sera exclusivement le point de vue de l’homme. Et je dois vous avouer que ça ne ma pas déplu.

C’est un roman touchant qui réussit à nous faire réaliser beaucoup de chose sur l’amour. L’amour vu d’une façon où Axel se voit contrôler sa vie du tout au tout. Il en arrive à un point ou il ne fait que penser à Alexandra, il ne peut s’empêcher de vivre sans elle. Il en arrivera même à un point de faire des recherches sur son emploie du temps pour savoir ce qu’elle fait et avec qui. J’ai aimé voir ses quelques retranchements car cela prouve que l’amour est un sentiment bien réel et qu’il y a de bon comme de mauvais côté.

Finalement, c’est une histoire qui m’a beaucoup touché. J’ai trouvé ma lecture très agréable et je compte bien faire une relecture de ce roman. Je remercie énormément l’auteure qui m’a encore une fois permise de lire son roman. Je le conseille à toute personne aimant les livres vrais, passionnés et humains.

Je donne la note de 5/5 à ce roman.

Les corbeaux brisés – Sylvain Namur

Résumé :

Qu’y a-t-il de pire qu’un regret ?
Damien retrouve un livre de son passé, Les corbeaux brisés.
Mais à mesure qu’il s’enfonce dans les contes et fables de l’ouvrage, des corbeaux envahissent son quotidien.
Osera-t-il en atteindre la dernière page ?
Plonger dans un livre n’aura jamais été aussi risqué. Imiterez-vous Damien ?

À travers ce roceuil, roman bâti sur des nouvelles, affrontez le pire des tourments humains : le regret.

Ce livre est à paraître fin avril. La couverture et le quatrième de couverture sont susceptible de changer.

Avis :

Note de l’auteur : Attention, ce livre n’est pas un recueil de nouvelles. Il s’agit d’un rocueil. Cela signifie que si certaines des histoires sont indépendantes, ne pas les lire dans l’ordre vous priverait d’une grande partie du sens de l’œuvre.

Cette idée de combiner un livre et un recueil en une simple histoire est assez intéressante. Damien, le personnage principal, se retrouvera à lire un livre assez particulier. Tout comme Damien, je me suis enfoncée dans ma lecture, incapable de lâcher le livre avant la fin. J’étais tout aussi absorbée par les nouvelles et j’avais hâte qu’il se remettre à sa lecture. N’est-ce pas un drôle de sentiment de lire un livre ou le personnage lis le même livre que vous?

Je trouve que l’auteur a fait un très bon travail et à très bien réussis à incorporer l’aspect distinctif de son roman. Sa plume est addictive et j’ai beaucoup aimé le style d’écriture. Sylvain Namur est un auteur dont je n’avais jamais entendu parler et je ne regrette aucunement d’avoir tenté ma chance.

Les nouvelles qui sont à l’intérieur de ce livre sont vraiment intéressant. Au début, on se demande où cela va nous mener pour finalement découvrir le sens et la morale de chacune. Je dirais que les nouvelles nous apportent un nouveau concept de la société actuelle et future et cela m’a bien fait réfléchir.

Je donne la note de 5/5 à ce rocueil.

Anthropos T1 – Carine V. Rousseau

Résumé : 

Dans un monde où les animaux et les végétaux sont devenus des créatures et des prédateurs hostiles dominant la planète, les humains ont dû s’adapter. Certains ont développé des caractéristiques spéciales, voire animales, les divisant en quatre races distinctes.

Api, 12 ans, un humain-adapté de la tribu des Abeilles, sait bien qu’il ne faut en aucun cas sortir de son village sous peine d’une mort atroce. Pourtant, c’est le royaume en entier, recouvert de forêts où se cachent loups, cougars et plantes empoisonnées, qu’il devra traverser. Difficile, vous dirait Api ? Oui, surtout quand on est accompagné de la personne qu’on déteste le plus ! Si, en outre, on doit s’encombrer de filles qui ne connaissent rien des dangers de l’extérieur, cela devient impossible ! Heureusement, notre héros pourra au moins compter sur Liam, le prince en partie raton-laveur.

Api arrivera-t-il à dépasser les différences de cultures, de races et de personnalités de chacun ? Malgré son passé douloureux, pourrait-il s’attacher suffisamment à eux pour retrouver quelque chose perdu depuis longtemps : une famille ?

Avis : 

J’ai vraiment passé un bon moment tout au long de ma lecture. J’ai été complètement transporté dans un merveilleux univers avec les Anthropos. Ce sont une petite bande composée de membres très différents les un des autres mais qui ont tous un but commun. Je l’ai ai tous trouvé attachant mais mon préféré est sans aucun doute Liam, le «grand-frère» d’Api. Il est courageux et toujours positif, deux qualités recherchés pour un bon leader. Il mènera la petite bande dans de grosses aventures mais réussira à l’aide de ses amis de grands exploits inimaginables.

Pendant ma lecture, j’ai été saisie de plusieurs émotions. Premièrement, il y a eu la joie, le bonheur pour ensuite rencontrer la tristesse et la peur. La bande d’amis est très courageuse et nous font vivre plein d’émotion. J’ai été prise d’une petit rire plus d’une fois.

J’ai tout simplement adoré la plume de l’autrice. C’est un roman avec un vocabulaire simple qui nous permet de profiter pleinement de notre lecture sans avoir à se casser la tête. Cet aspect m’a permis de lire ce roman très rapidement, soit en une journée. Il était vraiment addictif, je n’ai tout simplement pas été en mesure d’arrêter de lire avant de savoir la fin mot de l’histoire.

C’est un roman jeunesse mais que je conseille tout de fois aussi aux plus vieux. C’est un livre plein de sens, d’action mais le plus important, il y a une très bonne morale. L’autrice a réussi à bien maitriser le tout afin d’écrire un roman d’une telle richesse. C’est sans aucun doute un coup de coeur pour ma part que je conseille à tous et chacun.

Je donne la note de 5/5 à ce roman.

Moi, Meallan, fils et petit-fils de mage – Laurence Colin

Résumé :

Meallan a 10 ans et la nuit il rêve des loups, et plus particulièrement d’un loup, triste, celui qu’il a vu enfermé dans un zoo.

Il a alors une idée : libérer ce loup !

Seul, avec sa magie, il se lance dans cette aventure…

Avis :

L’histoire du jeune Meallan est assez originale. Petit garçons plein de vie, il fera tout pour sauver le loup qui hante ses rêves.

C’est un roman jeunesse comme je les aime. Accompagné d’images, ont peut imaginer l’histoire plus facilement et c’est parfait pour les plus jeunes. De plus, l’auteure a apporté quelques petites morales bien amenées et facile de compréhension pour les jeunes.

Cette histoire est assez addictive! je l’ai lu en seulement une matinée. Et je pense que les jeunes seront capable de lire cet histoire en peu de temps.

Le vocabulaire est bien adapté pour la tranche d’âge ciblé.

Je recommande ce roman aux jeunes entre 8 et 12 ans.

Je donne la note de 4/5 à ce roman jeunesse.

OOM – ALexiane Thill

Résumé :

Vingt équipes, vingt pays, un seul trophée…

En 2056, les Worlds, championnat d’e-sport basé sur un célèbre jeu vidéo en réalité virtuelle, ont remplacé les Jeux Olympiques.

Kira n’est pas censée y participer.
Kira n’y a pas sa place.

La jeune femme fait pourtant partie de la Ligue Française, et vise à tout prix la savoureuse récompense. Tout ce qu’elle doit faire, c’est venir à bout des nombreux défis qui l’attendent durant quatre mois dans l’univers post-apocalyptique de Terra Legends.

Mais lorsqu’il est question de protéger un lourd secret confié par Virtual Games de la curiosité et du magnétisme du capitaine de son équipe, Tristan, tous les coups sont permis.

Quitte à affronter ses propres coéquipiers…

Avis :

OOM est un livre d’anticipation comme je les aime. Ce roman ce déroule en l’an 2056 et comporte des éléments de la vie réelle ainsi que des éléments imaginaires ce qui complète parfaitement les caractéristiques que l’on recherche dans un roman d’anticipation. Mêlant action et romance l’auteure sait comment l’utiliser a dose égale. Faites attention car une fois lancé dans la lecture de ce roman, il sera difficile d’en sortir avant de savoir le fin mot de l’histoire.

J’ai trouvé le concept de ce roman très intéressant. Les personnages principaux se verront confronté à une compétition mondiale de réalité virtuelle. Les gagnants remporteront un énorme prix. Chacun a une bonne raison de gagner et ne se laisseront pas chambouler par les obstacles qu’ils croiseront sur leur route. Il est facile de se vouée d’affection pour la petite Kira. Elle est vraiment pleine de surprise. Dès son apparition dans le roman, elle cache ses secrets. Plus la lecture avance et plus ont en apprend sur elle. Je trouve qu’elle a vraiment beaucoup évolué tout au long du roman. C’est sans aucun doute mon personnage préféré de l’histoire.

Je suis en totale admiration avec la plume de l’auteure. Elle a su créée un univers bien particulier qui en surprendra plus qu’un. Moi-même, j’aurais aimé être a la place des personnage pour pouvoir profité de tout ce qu’ils vivaient. C’est tout simplement incroyable. Finalement, tout au long de ma lecture, j’avais une petite idée en tête sur quels jeux vidéo l’auteure aurait pu s’inspirer pour écrire son roman et je n’ai pas du tout été surprise lorsqu’à la fin du roman elle dévoile les jeux.

Finalement, c’est un roman que je recommande à tous et chacun. Et c’est sans aucune gêne que je clame haut et fort que c’est mon premier coup de cœur de 2020!

Gabin ne sait pas voler – Valentin Delbreil

Résumé :

Gabin est un oiseau qui ne sait pas voler.

Il a quatre frères qui n’hésitent jamais à s’amuser dans le ciel. Gabin aimerait tellement voir le coucher de soleil, lui aussi.

Alors, il ne lui reste qu’une seule solution : s’entraîner !

Avis :

Cet album a été conçu spécialement pour un public entre 2 et 6 ans. Il sera parsemé d’illustration coloré qui éveillera les sens des touts petits. Les images sont très belles et j’ai bien aimé découvrir l’histoire de Gabin l’oiseau qui ne sait pas voler.

Valentin Delbreil accompagnera ses illustrations de courts textes entre chacune des pages. Les caractères sont gros et les phrases sont facile à lire. Parfait encore une fois pour les petits qui débutent dans l’univers de la lecture.

J’ai trouvé que l’histoire était touchante. L’auteur a bien su mettre en place une morale facile à comprendre pour les jeunes. Le sujet principal étant la solidarité, je trouve que l’auteur l’a bien démontré et qu’il sera facile pour les jeunes de comprendre.

En bref, je trouve que c’est un album illustré parfait pour la catégorie d’âge dont l’auteur s’est fixé.

Je note la note de 5/5 à cet album.

Réécrire les étoiles – Amélia Varin

Résumé :

Elle était différente. Et ça a suffi. Elle était différente. Et c’est ce qui l’a tuée. Moi j’étais là. Amie. Amoureuse. Spectatrice. J’étais là à me demander ce que je pouvais faire, sans jamais agir. Juste là. Comme une ombre, attendant patiemment dans le noir…

Et si j’avais cessé d’attendre ? Et si j’avais réagi ? Emma… Emma… Et si on pouvait réécrire les étoiles ?

Avis :

Ce court roman d’une cinquantaine de pages traite d’un sujet bien particulier. Soit l’harcèlement scolaire ainsi que l’homosexualité. Bien que cela soit un sujet assez sensible, l’auteure en parle avec une main de maître. Je trouve que c’est un sujet tabou et souvent ignoré, ce que je trouve dommage car cela fait partie de notre société actuelle. Certain passages sont plus difficiles à lire que d’autre mais l’auteure à très bien su amener le sujet.

J’ai trouvé que la personnage principale était bien différente de ce qu’on a l’habitude de voir dans les romans. Il est rare de lire un roman ou le héros est muet! Cela à été nouveau pour moi et j’ai bien aimé découvrir ou cela allais me mener dans l’histoire. Cependant, il nous est possible de voir les pensées de cette dernière, ce que j’ai grandement apprécié. De mon point de vue, j’ai trouvé qu’Emma à abandonné son combat un peu trop vite. J’aurais aimé en savoir plus sur son passé ainsi que sur ses émotions et sentiments. Je comprend que le geste qu’elle a posé est du à de l’accumulation mais ce n’est pas vraiment présent dans le livre.

En ce qui à trait à Justine, l’amie d’Emma, je trouve qu’elle n’a pas été assez à l’écoute d’Emma. Je pense qu’elle savait ce qui allait arriver mais qu’elle ne voulait pas être confrontée à cette triste vérité. Et c’est souvent cela qui arrive dans la vrai vie. Nous voyons quelqu’un souffrir mais nous nous persuadons que cette personne ne veux pas en parler et qu’elle va être capable de s’occuper de son problème elle-même. Mais pourquoi ne pas prendre quelque minutes pour parler avec cette personne et l’aider si elle souffre? Tant de questions et si peu de réponses.

C’étais une première pour moi de lire un roman d’Amelia Varin et je dois dire que je n’ai pas été déçu. Le roman est très beau. Il réussi à nous toucher au plus profond de nous-même.

Je donne la note de 4/5 à ce roman.

Maldonnes – Virginie Vanos

Résumé :

Le paisible quotidien de Boris et sa sœur Mélanie est bouleversé par la venue d’une cliente pas comme les autres dans leur épicerie. Mannequin de haute couture, Elisabeth Mayne, les éblouit tous deux par sa grâce et sa sympathie. Les deux femmes se lient rapidement d’amitié, tandis que l’amour naît progressivement dans le cœur de Boris.

Mais derrière sa beauté de façade, la célébrité se révèle être une arriviste égocentrique venue semer le trouble. Les apparences sont trompeuses et le jeu de dupes qui s’instaure entre les personnages mène bientôt à un drame inéluctable. À travers le destin tragique de cette idole sacrifiée au culte du paraître, Virgine Vanos entend dénoncer les dangereux travers de la société contemporaine.

Avis :

Virginie Vanos nous offre encore une fois un roman haut en couleur. Dénonçant un problème de société bien réel, ce roman nous fera réaliser bien des choses. Les apparences sont parfois trompeuses et c’est ce que l’autrice démontre avec son roman Maldonnes. Dans celui-ci, il sera question d’une mannequin et d’un duo frère et sœur. J’ai été charmé par le duo que faisais Boris et Mélanie. Ils sont accueillant et plein de surprise.  Le duo se verra quant-à-lui complètement charmé tout d’abord par la gentillesse de la mannequin mais sera finalement charmé par sa beauté extérieure. Bien qu’elle soit d’une beauté exceptionnelle, Elisabeth Mayne est doté d’une merveilleuse âme. Cependant, Boris et sa sœur tomberont dans ses filets et se feront manipuler comme des vieilles marionettes. Comme quoi il ne faut pas toujours se fier au apparence!

 Le message du roman venais particulièrement du personnage d’Elisabeth. D’apparence extrêmement gentille et attentionnée cache une femme qui ne pense qu’à elle et non pas aux autres. Elle prône des valeurs mais ce voit faire le contraire de celles-ci. Malheureusement, Elisabeth se cache la vérité à elle-même. En bref, l’auteure réussie encore une fois à dénoncer les méfaits de notre société soit que les apparences sont  souvent trompeuses.

Je dois avouer que j’aime beaucoup la plume de Virginie Vanos donc je savais préalablement que j’aillais apprécier cette lecture. Elle parle d’un sujet sensible mais sans tabou. Elle n’a pas peur de sortir des sentiers battus et c’est ce que j’apprécie tant chez elle. Cependant, j’aurais aimé que le livre soit un peu plus long. Avec seulement 146 pages on a tout juste le temps de rentrer dans l’histoire que c’est déjà terminé. Comme j’ai aimé le roman, j’aurais simplement voulu en avoir plus.

En bref, j’ai encore une fois adoré son roman. Virginie Vanos est une auteure que j’adore et que je recommande vivement à tous et chacun. Pour ma part je n’hésiterai aucunement à lire son prochain livre!

Je donne la note de 4,5/5 a ce roman.