Manger les ogres – Paco Lobo

Résumé :

La première vie de Max s’est arrêtée brusquement à Nancy un matin pluvieux de ses neuf ans, lorsque sa famille est détruite dans le taxi qui conduit sa mère à la maternité.

Vingt-trois ans après, habité par une pensée de vengeance irrationnelle, il part pour Madrid à la poursuite de Benjamin, celui qu’il tient pour responsable du drame de son enfance.

Et là, dans cette ville au cœur battant, le présent prend le dessus. Dolores sa voisine lui dévoile son étourdissante histoire vécue sous les années d’oppression et les amitiés naissantes avec Ruben et Lola le réconcilient avec les plaisirs de la vie.

Au cœur de cette nouvelle existence où les lieux et les époques se répondent, Max parviendra-t-il à s’affranchir de son passé ?

Avis :

J’ai passé un bon moment de lecture. J’ai aimé suivre la vie de Max. Un homme qui construit son futur en fonction du sentiment de vengeance qu’il a en lui. Il se forgera de belle amitié à Madrid qui lui permettront de se sentir mieux, de se sentir un peu plus vivant.

L’écriture est fluide et les chapitres sont courts ce qui rend notre lecture rapide. J’ai aussi un faible pour la couverture. Je la trouve originale et bien travaillé.

Il y a peu d’action mais c’est ce qui rend le récit authentique et vrai. J’ai vraiment eu l’impression de suivre quelqu’un qui avait vraiment existé. Je me suis sentie proche du personnage et j’a été capable de ressentir sa peine. Je suis certaine que c’est exactement ce que l’auteur à rechercher à faire ressentir aux lecteurs et il a réussi avec brio. Je termine en disant que ce n’est pas un coup de coeur mais une bonne lecture.

Je donne la note de 4/5 à ce roman.

Le meilleur moi – Rose Pernot

Résumé :

« Je n’ai jamais réussi à faire semblant d’être quelqu’un d’autre. Être plus souriante, paraître plus cool… Parfois j’essaie, mais ça me demande tant d’énergie ! Je me suis toujours sentie différente, mais depuis quelques jours, les autres me font sentir cette différence. »

Dès son arrivée en seconde, Annabel se fait harceler par les populaires, est humiliée par son professeur de maths et ses copines du collège la lâchent. Elle se réfugie dans la lecture, fait tout pour se fondre dans la masse… mais les coups bas ne cessent pas. Et si elle se rebellait, faisait tout pour devenir la meilleure version d’elle-même ? Alors qu’elle tombe amoureuse d’un correspondant secret qui devient son confident, Annabel met un plan d’action en œuvre pour montrer qui elle est vraiment. Force. Courage. Persévérance. Elle peut y arriver…

Avis :

Un roman qui parle de sujets sensibles comme le harcèlement scolaire et le deuil mais sous le point de vue d’une jeune fille de 15 ans. Ce roman sera en fait, le journal intime d’Annabelle Charles, une jeune fille victime d’intimidation. Elle est très solitaire. C’est donc pourquoi elle écrit toutes ses pensées dans ce journal intime. J’ai aimé au fil des pages, suivre son évolution et voir comment elle gérait son harcèlement. Annabelle est très forte et ne se laissera pas abattre par toutes les épreuves sur son chemin et c’est très beau à voir.

J’ai vraiment aimé l’écriture. On a vraiment l’impression de lire un journal intime d’une étudiante. Le style d’écriture est très bien adapté à une jeune de 15 ans. C’est pourquoi je me suis beaucoup attachée au personnage principale. Je pense qu’il est possible pour chacun d’entre-nous de se sentir proche d’elle.

Mes moments préféré de l’histoire étaient lors des échanges d’email entre Annabelle et Eryx1. Je trouvais qu’Annabelle montrait réellement qui elle était lors de ces moments. Cet personne anonyme lui a aussi permis de garder la tête hors de l’eau et lui a été d’une très grande aide pendant son cheminement.

Ce roman est excellent. Il est addictif et se lit très rapidement. Il aborde aussi beaucoup de sujet sensible comme mentionné ci-dessus. Je le recommenderais à toutes les jeunes filles.

Je donne la note de 4,5/5 à ce roman.

Le chemin des étoiles – Claire Poirson

Résumé :

Lorsqu’on aime comme on n’a jamais aimé, peut-on le dire comme on l’a déjà dit ? « Je t’aime », cette expression galvaudée, fatiguée, gravée dans un marbre quasi-funéraire… Celui que j’aime est unique, il mérite mieux que des mots réchauffés. Il fait battre mon cœur, je ne peux pas lui offrir des mots morts. Cet OVNI, voyageant de l’alexandrin aux vers libres en passant par la peinture acrylique, est une déclaration d’amour.


J’ai cartographié dans les étoiles un univers de sentiments, de fantasmes et de désirs, je suis allée chercher dans l’espace des mots pour décrire ce que rien, autour de moi, n’était en mesure de contenir. J’ai cherché d’autres façons de dire, un lieu assez grand pour l’aimer. Et même si je ne ferai jamais le tour de ce qu’il est ni de ce que je ressens, je cherche à m’en approcher, à apprivoiser ce qui, dans l’amour, fuit incessamment.


Il ne s’agit que de mon ciel à moi, poétique et peu réaliste. C’est un ciel exclusivement constitué d’étoiles artistiques, mais qu’importe : après tout, Uranie est bien la muse de l’astronomie…

Avis :

Un recueil de poèmes qui fait rêver. je me suis laissé bercer par les écrits très poétiques de Claire Poirson.

Le recueil est parsemé de dessins qui sont en eux-même très poétique. Plusieurs fois, je me suis arrêté sur ceux-ci quelques instants afin de comprendre leur sens. J’ai vraiment trouvé cela original et aussi beaucoup sentimental.

J’ai vraiment passé un bon moment durant ma lecture. Il y a deux personnages très attachant qui reviendront tranquillement au fil des pages et j’ai trouvé que cela donnait vraiment un coeur, une essence même au recueil. Ces différents poèmes étaient définitivement mes préférés.

Je le conseillement vivement à ceux et celles qui aiment ou qui souhaitent découvrir la poésie. Ce recueil vaut vraiment le détour.

Je donne la note de 5/5 à ce recueil.

J’ai faim d’amour – Sandrine Vanneuville

Résumé :

Caroline est une jeune femme de son époque, dynamique,amusante mais qui déraille dès que les choses ne se passent pas comme elle le souhaite avec son amoureux. Elle doute et se pose des milliards de questions, alors même qu’elle semble tout savoir sur l’amour. Attachiante? Oui un peu. Sa meilleure amie Céline, méreterait d’être canonisée pour la patience dont elle fait preuve à son égard. Mais les choses vont changer : Caroline à rencontré Mathieu. Cette fois, c’est la bonne. Avec lui c’est différent, elle se sent vivante. Et c’est ce que’elle veut Caroline, vibrer. Elle se nourrit du regard et de l’amour de l’autre. Elle guette et s’accroche à la moindre attention amoureuse avec force. Sans cela, elle n’est rien. Cette enquête d’amour va, petit à petit l’amener sur un chemin que’elle n’avait pas pensé emprunter…

Avis :

Le résumé est bien fidèle au livre. Caroline est une femme qui court après l’amour. Elle se désintéresse facilement des hommes de sa vie lorsqu’elle ne se sent pas aimer à sa juste valeur. Dans un sens je la comprend car qui voudrait passer sa vie avec quelqu’un qui ne te rend pas ton amour? Pas moi.

J’aurais cependant aimé que la ligne du temps soit un peut mieux identifié. On passe d’un chapitre à l’autre sans nécessairement savoir que 4 ans ce sont écoulé. Je l’ai cependant compris avec l’âge des enfants de Caroline. J’aurais aussi aimé un rappel de son âge au fil des pages. Car avec le temps qui avance rapidement, je me suis mise à me demander qu’elle âge elle avait sans nécessairement avoir de réponse à ma question.

La meilleure amie de Caroline, Céline est un personnage que j’ai bien aimé. J’aurais aimé qu’elle fasse plus d’apparition. Elle est drôle et pleine d’énergie. J’ai aimé chaque passage du livre ou elle y était. Caroline à de la chance d’avoir une amie comme qui est capable de lui ouvrir les yeux lorsqu’elle en a de besoin.

L’écriture est fluide ce qui rend la lecture agréable et addictive. C’est un roman qui se lit rapidement. J’ai aimé suivre le parcourt de Caroline et voir comment elle s’en sort après chaque épreuve de sa vie. C’est une histoire que je recommande à celles qui aiment les romans d’amour, vous allez être bien servie avec ce livre-là.

Je donne la note de 4/5 à ce roman.

Ce sera pas bien long – Nolan Beauregard

Résumé :

Pourquoi Tristan s’est-il suicidé? Au cœur de son année d’études au Québec, Ariane va partir en quête de réponses pour comprendre qui était vraiment son petit ami, dont la mort inattendue va faire ressurgir les secrets d’un sombre passé…

Avis :

J’ai passé un bon moment durant ma lecture. L’écriture est très fluide et il se lit rapidement. Ce roman est parsemé de secret dont on veut absolument connaître. Cependant, il y a beaucoup d’indice qui laisseront supposer la nature de ces secrets.

J’ai trouvé le personnage d’Ariane très naive. Plus on en apprennaît sur sa relation avec Tristan, plus je ne comprenais pas comment elle ne c’était pas rendu compte que quelque chose clochait autour d’elle. Je ne me suis malheureusement pas accroché aux autres personnages. On n’en sait trop peu sur eux.

Un point qui m’a un peu titillé est que la première partie de l’histoire se déroule sur une courte période de temps comparé à la deuxième partie. Ariane et Tristan se connaissait sur une période de 92 jours ce qui équivaut à seulement 3 mois. Alors que la deuxième partie sera plutôt sur 1 an. J’aurais probablement accroché plus aux sentiments qu’Ariane avait envers Tristan s’ils s’étaient connu sur une plus longue durée avant son suicide.

Le roman est assez touchant. Je me suis surprise à avoir les yeux dans l’eau dès les cinquante premières pages. Il parle de sujet sensible et démontre la reconstruction des différent personnages. J’ai trouvé cet aspect bien développé car chacun à ses propres moyens de se reconstruire et chacun suivrera son propre cheminement.

En bref, j’ai passé un bon moment durant ma lecture.

Je donne la note de 4/5 à ce roman.

Amarante – David M. Snow

Résumé :

On croyait que le Déluge était la fin…

Quand un mystérieux syndrome se répand sur la dernière Arche sur Terre, Skyler Goldberg, un jeune docteur en devenir, fait face à une crise sans précédent. Les morts s’accumulent, mais aucun remède n’existe. Skyler ne pourra compter que sur lui-même pour éviter le pire.

Émily Bates, son amie d’enfance, interroge des passagers clandestins dans la prison à titre d’agente. Leur présence pourrait ébranler les fondations mêmes du vaisseau. Sera-t-elle assez forte pour surmonter les injustices commises envers son ascendance?

Au pire moment possible, une lutte acharnée pour obtenir le contrôle du vaisseau fait rage et met en péril un projet utopique qui remonte à plus d’un siècle. Tout ce que Skyler et Émily ont toujours connu risque d’être bouleversé à tout jamais.

L’ordre. L’espoir. Leur vie.

Parviendront-ils à trouver un antidote et à reprendre le contrôle de l’Arche, leur seule vraie famille?

Plongez dans Amarante le premier tome d’une trilogie de science-fiction dystopique pour adultes à saveur du roman à succès Divergence et de la série Les 100 pour le découvrir!

Avis :

Alors on en parle de cette couverture? Je la trouve absolument magnifique et très intrigante. J’ai été beaucoup attiré par elle et c’est en partie pourquoi j’ai accepté de lire ce roman. J’ai aussi accepté parce que le résumé m’a donner envie d’en savoir plus et en me vendant que ce livre était une dystopie à saveur du roman Divergence et de la série Les 100, je ne pouvais que aimer ce livre!

J’ai tout de suite embarqué dans cette histoire dès les toutes premières pages. Les chapitres sont assez courts et divisés entre les deux personnages principaux. Il y a beaucoup d’action et ça n’arrête pas donc je n’ai eu aucun moment pour m’ennuyer. L’écriture était tellement fluide que j’avais parfois l’impression de regarder un film et non d’être en train de lire un livre. C’était vraiment génial comme expérience.

L’univers que L’auteur à su créér est absolument magnifique. C’est un univers complexe mais très bien décrit et expliqué. Donc il est facile de comprendre et de ne pas être perdue. Puisque c’est le premier tome d’une trilogie, plusieurs de mes questions sont restées sans réponse mais cela me convient car je n’aurais d’autre choix que de continuer cette trilogie.

Je recommande vraiment ce roman à ceux et celle qui aiment les romans dystopiques remplis d’action car avec celui-ci, vous serez plus que servi. J’ai passé un excellent moment lors de ma lecture et vivement la suite!

Je donne la note de 4,5/5 à ce roman.

L’amant couronné – Danielle Hierso Belhamou

Résumé :

Tamara est encore vierge à 40 ans. Cette Parisienne ne supporte plus sa solitude. Frustrée par une éducation très stricte, habitée par la religion depuis sa plus tendre enfance, elle ne parvient pas à se réaliser. Elle vit sa sexualité à travers ses fantasmes inavouables. Dans le métro elle se lâche, elle donne tout : elle flâne, elle rêve et prend du plaisir. Mais ses désirs refoulés – tantôt agréables tantôt désagréables – prennent une tout autre tournure le jour où son obsession pour une toile de Fragonard s’entremêle avec le personnage de Bogdan, un SDF polonais retrouvé blessé en bas de chez elle.

Avis :

J’ai trouvé ce roman très long à débuter. Pour un roman de 135 pages, on s’attend à rentrer dans le vif du sujet directement. Pour ma part, j’ai trouvé que l’introduction était trop lente. Rien ne se passe vraiment avant les 60 premieres pages. J’ai aussi trouvé cela dérangeant d’avoir aussi peu de dialogues et d’avoir des chapitres aussi longs. Cela à certainement rendu ma lecture plus lente.

Pour la deuxième partie du roman, je l’ai trouvé bien développée mais aussi très dérangeante. Je dois dire que le résumé ne laissait aucun indice sur les évènements qui se produiront. Les âmes sensibles s’abstenir car ce roman n’est pas pour vous. Je pense que l’ajout de trigger warning aurait définitivement sa place au début du roman.

Bien qu’il y est un enquête, celle-ci arrive seulement dans les dernières pages du roman. J’aurais aimé qu’elle soit un peu plus présente tout au long du roman et non que la fin soit autant précipité. Cependant, la fin laisse présager une suite et peut-être que l’enquête sera plus complète dans le prochain livre.

En bref, bien que ce soit un court roman, plusieurs aspects m’ont malheureusement déplu. Soit la longueur des chapitres, le peu de dialogues ainsi que les scènes qui sont disont-le assez crues. J’aurais aimé pouvoir m’y attendre un peu plus. Je crois que j’aurais plus apprécié ma lecture si j’avais su de quoi il en était.

Sur une note un peu plus positive, j’ai trouvé que le livre était bien écrit. Bien qu’il y est beaucoup de description, j’ai aimé me retrouver dans l’univers de cette mystérieuse Tamara. C’est fascinant de voir comment sa vie prendra une tournure bien différente et de voir comment elle à résonné pour en arriver là. Malgré que j’ai moin apprécié ma lecture, cela reste somme toute un bon roman. C’est seulement mon avis après tout.

Je donne la note de 3/5 à ce roman

Journal d’une adoption au poil… ou presque ! – Corrine Guitteaud

Résumé :

Jeune quadra surmenée un brin idéaliste, Alice pensait qu’il ne lui manquait plus qu’un chien pour incarner une famille au complet. C’était sans imaginer qu’Asko, la boule de poils traumatisée par son passé, allait enchaîner les fi-askos! D’une rencontre coup de foudre au refuge canin aux journées cauchemardesques à la maison, cette histoire vraie décrit avec humour un chemin initiatique sans fard ni tabou, désopilant et émouvant, où chacun prend le temps de s’apprivoiser et s’adapter.

Praticienne en hypnose et passionnée par la psychologie, Caroline Canac déteste les clichés, les maisons témoins et les langues de bois. Un brin philosophe, elle s’adresse à tous les amoureux inconditionnels des animaux et questionne avec éthique le rapport entre l’homme et l’animal dans son premier roman humoristique Journal d’une adoption au poil… ou presque!

Avis :

Ce roman à été pour moi une vrai bouffée d’air fraiche. D’une manière très humoristique et réaliste, il raconte l’évolution d’une adoption de chien. Ce n’est définitivement pas toujours facile et j’ai réellement pu me retrouver dans ce roman. Asko est un chien très attachant et on veut seulement le meilleur pour lui.

J’ai adoré que cela soit inspiré d’une histoire vrai car ça nous démontre que nous ne sommes pas les seuls à vivre des difficultés avec un chien et que tout n’est pas plus rose chez le voisin. J’ai moi-même un chien qui est parfois très intense mais je ne l’abandonnerais pour rien au monde. Ce n’est définitivement pas toujours facile c’est pourquoi j’ai aimé voir que je ne suis pas la seule dans cette situation.

L’écriture de ce roman est très fluide. Il se lit très rapidement et on ne voit pas les pages défiler. il est aussi séparé en plusieurs parties courtes ce qui fait que le livre est très épuré. Et finalement, il y a plusieurs illustrations sur les anecdotes d’Asko et de sa famille qui sont très magnifiques mais surtout très émouvantes.

En bref, je recommande ce roman à tous, mais particulièrement ceux et celles qui ont un animal de compagnie à la maison. Vous serez certainement en mesure de passer un excellent moment et de vous détendre sur les mésaventures des autres!

Je donne la note de 5/5 à ce roman.

Silver Lake – Corrine Guitteaud

Résumé :

Rien n’aurait pu convaincre Mallaury Winters de revenir à Silver Lake. Pourtant, la voilà de retour. Sa sœur aînée a insisté. Il se passe des choses étranges et inquiétantes en ville, comme la disparition d’un jeune homme peu de temps après l’arrivée de Mallaury.

Cela suffit pour que certains habitants considèrent la jeune femme comme responsable de ce nouveau malheur. Au contraire, le shérif Tom Lafayette n’hésite pas à lui demander son aide. S’engage désormais une course contre la montre alors que la terrible malédiction qui pèse sur la famille Winters semble s’étendre sur Silver Lake.

Avis :

Silver Lake est un roman très bien ryhtmé. Il y a beaucoup d’action et je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. Bien que les chapitres soient moyennement longs ( environ 30 pages), je ne les ai pas vus défiler. L’écriture de Corrine est vraiment fluide. Je me suis laissée bercer dans son histoire. C’est une bonne histoire fantastique parsemée de surnaturelle comme je les aime.

J’ai aimé suivre Mallaury, la personnage principale, car c’est une femme forte qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle a une bonne répartie qui m’a faite sourire plus d’une fois.

J’ai bien aimé la fin cependant, je dois avouer que j’en attendais un peu plus. J’ai trouvé génial le suspense tout au long du roman pour finalement avoir une finale assez rapide. Rapide mais tout de même bien construite.

J’ai passé un bon moment à lire Silver Lake. C’est un roman parfait pour le temps automnale et hivernale. L’ambiance est définitivement au rendez-vous.

Je donne la note de 4/5 à ce roman.

Grimoire et magie – Élodie Darnaud

Résumé :

Kiri est une jeune libraire de nature timide et quelque peu introvertie. Habitant le petit village de Saint-Lanes, elle utilise ses pouvoirs magiques afin d’aider les villageois à avancer dans la vie, en leur faisant vivre des aventures extraordinaires et fabuleuses grâce aux livres. Mais Kiri parviendra-t-elle, elle aussi, à prendre son envol ?
Une chose est sûre, la vie lui réserve de belles surprises et bien des aventures.

Élodie Darnaud est née à Toulouse en 1984. Malgré sa dyslexie et sa dysorthographie, et grâce à sa persévérance elle réussit à obtenir un diplôme d’opticienne-lunetière. Avec Grimoire et magie, son premier ouvrage, l’auteure essaye, à son tour, de prendre son envol et sa revanche sur la vie.

Avis :

Ce petit livre de 125 pages sera séparé en seulement 3 chapitres ou l’on suivra 3 personnages bien différents les un des autres. Bien que cela ne soit pas indiqué, je trouve que ce roman rappelle plus un recueil de nouvelle qu’une simple histoire. Car chaque chapitre se terminera sur une morale et ensuite, nous passons à autre chose. Bien que la personage principale reste la même, je n’ai pas vraiment trouvé que l’histoire s’enchainait entre les chapitres.

J’ai aimé l’aspect fantastique qui nous accompagne tout au long du roman. Cela nous permet de nous échapper de la réalité pour un court instant et de suivre les personnages dans un monde magnifique et fabuleux. De plus, je trouve que ce roman est un excellente lecture pour le temps de l’halloween puisque le dernier jour ou l’on quittera la personnage principale, elle fetera la fête de l’halloween.

L’histoire fait un (gros) clin d’oeil à Harry Potter qui fera sans aucun doute bien sourire les fans de ce dernier. J’ai personnellement trouvé cette partie de l’histoire bien sympathique.

En bref, ce fut une lecture facile et rapide à lire. Ça été pour moi une bonne lecture sans être un coup de coeur. J’aurais aimé que le roman soit divisé en plusieurs chapitres et non seulement trois. J’aurais surement plus accroché au rythme de l’histoire.

Je donne une note de 4/5 à ce roman.